Orthodontie de la petite enfance

Les types de traitement

Traitements de prévention (Education fonctionnelle)

Vers l'âge de 3-4 ans, en denture de lait, des habitudes néfastes (par exemple succion du pouce) ou des anomalies de développement des mâchoires peuvent nécessiter une intervention précoce.
Langue, lèvres, joues, tous les muscles pouvant faire pression sur les mâchoires jouent sur leur équilibre et les déstabilisent bien souvent.
Pour être assuré du succès du traitement, il est indispensable que ces mauvaises habitudes soient corrigées et ne réapparaissent pas en fin de traitement au risque de provoquer une récidive.

 

 

La succion du pouce
peut provoquer un avancement des incisives et de la mâchoire supérieure et donc un décalage entre les deux mâchoires affectant le profil.

 

 

 

L'interposition labiale
maintient une position avancée des incisives supérieures.

 

La respiration buccale permanente
un enfant qui respire par la bouche et non par le nez a les lèvres entr'ouvertes en permanence. De plus, sa langue pour ne pas gêner la respiration buccale prend appui en position basse sur les mâchoires, qui finissent pas ne plus se rencontrer. A ce problème est souvent associé une étroitesse du palais.

 

La déglutition infantile, le rôle de la langue (action d'avaler)
Normalement, la pointe de la langue repose sur la partie avant du palais. Positionnée trop bas, elle n'exerce pas de pression sur le palais d’où un palais trop étroit.
Appuyant sur les incisives du bas, elle pousse la mâchoire du bas en avant pouvant occasionner un prognathisme (position trop avancée de la mâchoire inférieure). Positionnée entre les dents, elle peut occasionner une béance antérieure ou latérale.

 

 

Traitements interceptifs

En denture mixte vers l'âge de 8/11 ans, c'est la période de "cohabitation" entre les dernières dents de "lait" et les premières dents définitives. C'est le moment de la plupart de nos premières consultations.
Les traitements interceptifs ont lieu au moment où l'enfant présente un fort potentiel de croissance qui permet si besoin est de rectifier une mâchoire trop petite, un palais trop étroit ou de réduire un décalage.
Leur indication relève essentiellement de la non-concordance des mâchoires, que ce soit dans le sens vertical, antéro-postérieur ou transversal.

 

Relation transversale
Si la bouche est en biais lorsque les dents sont en contact, on est en présence d'une occlusion croisée du fait de la déviation de la mâchoire inférieure. On note aussi une non concordance des milieux dentaires.

 

 

L'arcade inférieure dépasse l'arcade supérieure de chaque côté : endomaxillie.

 

Relation antéro-postérieure
La présence de décalage ente les mâchoires avec dents "de devant" en avant : Classe II.

 

Une mâchoire inférieure trop en avant : Classe III.

 

Relation verticale
Une insuffisance de recouvrement vertical des incisives : béance.
Elle est due à de mauvaises habitudes (succion d'un doigt, interposition de la langue ou de la lèvre entre les dents) ou à un excès de croissance verticale des mâchoires.
A long terme, elle se traduit par une usure prématurée des dents postérieures.

 

Un excès de recouvrement vertical des incisives : supraclusion ou surplomb vertical excessif.
Elle se traduit par une usure prématurée des incisives.

 

 

Traitements en denture permanente

Ils représentent la plupart de nos traitements. Ils ont lieu sur la denture permanente et tiennent compte de la croissance de l'enfant.

 


Les encombrements dentaires
Lors de leur parution sur l'arcade dentaire, les dents présentent leur taille définitive ; seule la forme des arcades peut être modifiée de même que le rapport des mâchoires en utilisant la croissance.
Cependant, dans certains cas lorsqu'il existe un manque de place, il apparaît des chevauchements avec des risques d'apparition de caries et de dommages au niveau des gencives et de l'os.
Si un léger encombrement peut être traité sans extraction, un encombrement plus sévère nécessite d'extraire certaines dents afin d'obtenir un parfait alignement dentaire. L'extraction de dents définitives peut par exemple faciliter l'éruption des canines retenues.